28 janvier 2023

L’air intérieur est constitué de contaminants divers et beaucoup y sont en plus grande concentration que dans l’air extérieur. Les lieux clos à l’intérieur desquels nous passons 80% de notre temps ne nous mettent pas à l’abri. En effet non seulement, nous y subissons les agressions environnementales venues de l’extérieur mais en plus nos maisons sont elle même source de pollutions intérieurs : les matériaux, nos propres activités (bricolage, tabac …) mais également la présence humaine ou animal sont sources de risques pour la santé.

Le contact avec les polluants peut se faire de 3 façons :

  • par voie respiratoire (inhalation)
  • par voie cutanée (manipulation de produits nocifs)
  • par voie digestive (ingestion volontaire ou non de contaminants)

Les contaminants représentent un risque plus ou moins élevé en fonction :

  • de l’importance de l’exposition (quantité ou durée d’exposition)
  • de la nocivité du produit de la prédisposition individuel
  • et des capacité d’adaptation de chacun

On peut classer les polluants en 3 groupes :

  • les polluants physiques (le bruit, les champs éléctomagnétiques …)
  • les polluants chimiques (le tabac, les produits ménagers, les vernis …)
  • les polluants biologiques (les moisissures, les acariens, les bactéries …)